Philippe Lenaerts Vice-Président

Chers membres et amis de HR Public,

C’est avec grand plaisir qu’il me revient de vous tracer le bilan 2016 des activités HR Public.

Le taux moyen de » grande » satisfaction des participants pour 2016 est de 80%. 100% serait mieux, mais la marge nous laisse encore des possibilités d’optimisation et de développement…

Pourtant, nous n’avons pas réalisé tout ce que nous avions annoncé : il a été difficile de réunir les employeurs et les représentants syndicaux sur le thème de la flexisécurité. Et le thème des neurosciences a été reporté une nouvelle fois. Mais cette année, nous ne trouverons aucune excuse pour ne pas l’aborder. Promis !

Ceci étant, l’année fut riche en débats sur un sujet brûlant d’actualité. Le « gourou » de la Flexisécurité, TON WILTHAGEN a pu ouvrir le programme en dressant le cadre de ce que l’on entend par flexibilité et sécurité, sous ses différents aspects et modalités, à savoir, des flexibilités internes aux flexibilités externes. Un des enseignements est que si le Danemark est l’exemple européen de la Flexisécurité, il ne représente pas forcément un modèle transposable. Par contre, selon WILTHAGEN, l’assise principale du système est la formation. Plus de formation, et donc plus de compétences, renforcent les capacités d’adaptation et de résilience et offrent donc davantage de sécurité.

Le colloque du 1er juin à Liège, sous la présidence de François PICHAULT, a été consacré à la mobilité des carrières. De prime abord, il s’agissait principalement de flexibilité interne. Mais François PICHAULT nous a « transporté » des statuts de salariés aux statuts d’indépendants et surtout aux différents états intermédiaires en se posant la question de savoir comment sécuriser ces parcours. Faisant suite à l’exposé académique, les témoignages comportèrent un éventail extrêmement varié d’expériences et d’initiatives en la matière : nous sommes partis sur des systèmes de détachements de fonctionnaires pour arriver à des dispositifs de groupements d’employeurs dans le secteur des CPAS.
Ce ne sont pas les initiatives qui manquent, notamment pour être davantage efficace avec moins de moyens….mais le droit qui ne suit pas (encore)*.

A Louvain, le colloque du 21 mars, se focalisait davantage sur la flexibilité interne, ou fonctionnelle, en examinant les différentes modalités de mobilité des talents. Outre le sujet de l’employabilité qui sous-tendait l’ensemble des interventions, soulignons à cet égard, le témoignage de Kurt VAN RAEMDONCK du SPF Finances :
Plus de latitude en matière de flexibilité, en termes de télétravail, nécessite plus de confiance et à cette condition engendre plus de bien-être, puisqu’il fait baisser le taux d’absentéisme. Mais ce qu’il faut aussi retenir, c’est que le management doit être « revisité » dans ce type de configuration. Nous y reviendrons dans le programme de cette année. Bref, les maître-mots de la Flexisécurité sont : confiance, transparence, autonomie, et développement ….

Plus d’autonomie, donc moins de hiérarchie, l’autorité perd ses repères. ALAIN ERALY recentre la problématique : jamais l’autorité n’a été autant remise en cause, et jamais elle n’a été aussi nécessaire. Mais autrement. L’autorité doit désormais être davantage légitimée par des valeurs plutôt que par un statut….
Nous ajouterons donc ce dernier maître-mot à la Flexisécurité : les valeurs. Et grâce aux valeurs, donner du sens….

Après le thème du bien-être concentré sur l’humain, nous sommes rentrés dans les structures du travail. Cette année nous irons plus loin en abordant une nouvelle réalité plus globale qui transforme le travail, à savoir sa numérisation…mais avec des humains…Le 6 décembre, dans l’auditoire du SPF économie, Laurent HUBLET, directeur de l’Agenda numérique au cabinet du Ministre De Croo, nous a donné un échantillon du monde numérique qui émerge rapidement. Notons que la Belgique se positionne 5e en tête des pays européens (28) derrière la Finlande et devant le Royaume Uni….et loin devant la France, par exemple.

Au plaisir de recroiser vos routes en 2017 à l’occasion de l’une de nos manifestations, une année 2017 qui sera « NWOW & HR Digital pour HR Public !

Cordialement,

Philippe Lenaerts
Vice-Président

* Bien que d’autre part des outils existent, comme l’annualisation du temps de travail. Mais il est rarement fait appel à cette possibilité (sauf notamment et par exemple à la STIB depuis maintenant plus de 10 ans…).

Share This